Centrale d’enrobage à bitume

Une centrale d’enrobage est une installation industrielle fixe ou semi-mobile où l’on produit, selon des préconisations techniques précises, de l’enrobé (appelé aussi enrobé bitumineux ou béton bitumineux) servant à constituer la surface de roulement des routes, pistes d’aéroports et autres aires de circulation.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_d%27enrobage

Elle comporte les équipements nécessaires :

Une centrale d’enrobage a pour fonction de fabriquer, à partir de granulats constituant la charge d’une part, d’huiles bitumineuses constituant le liant d’autre part, un béton bitumineux destiné au revêtement des routes et aires de roulement. Ce béton bitumineux est plastique entre 100 et 200°C environ ; il est inélastique ou légèrement élastique au-dessous de ces températures.


Structure d’une centrale d’enrobage

des granulats (sable, gravier concassé…)

du bitume.


Elle comporte les équipements nécessaires :

au séchage et au réchauffage des granulats,

avec élimination des poussières ;

au calibrage de la granulométrie des granulats ;

au réchauffage du bitume ;

au mélange intime des granulats et du bitume ;

au stockage temporaire du produit fini.


En France se trouvent environ 500 centrales d’enrobage. L’impact sanitaire de ces usines a fait l’objet d’un reportage du magazine Envoyé spécial intitulé Bitume : La part d’ombre datant de 2015, reportage qui met en évidence une recrudescence des maladies auto-immunes et des cancers à proximité des usines, ainsi qu’une absence de contrôle indépendant par les organismes de l’État, car les industriels (ColasEiffageVinci Eurovia…) financent eux-mêmes les études d’impact et les campagnes de mesures sur leurs usines