Le projet

Un projet d’installation d’une centrale à bitume de plus de 83’000 m2 aux lieux-dits « les Marais noirs ouest » et « Sous-Chavanne » à 2 pas de nos habitations.


Tout aussi incroyable que cela puisse paraître, il est bien prévu d’installer une centrale à bitume dans l’une des plus belles régions de Haute-Savoie dans le 74330.


Région d’Annecy
Centrale d’enrobage (Source : Wikipedia)

Le projet d’installation se situe sur la commune de Poisy à la limite de celle d’Epagny.

– A quelques kilomètres d’Annecy
– A 600m des premières habitations
– A 900m d’une crèche
– A 1000m d’une école primaire
– A 500m d’un lycée agricole
– A 50m d’une zone artisanale
– A 200m de la zone commerciale d’Epagny parmi la plus fréquentée du bassin Annécien


Le projet sur le site des marais noirs consiste en une installation de centrale à béton et surtout une centrale d’enrobage de bitume.

Une centrale d’enrobage a pour fonction de fabriquer, à partir de granulats et d’huiles bitumineuses (résidus des cuves de carburant) un enrobé destiné au revêtement des routes et chaussées, ponts et aires de roulement.


Pour le fonctionnement de la centrale, l’approvisionnement de matières premières serait réparti entre :

les granulats, issus de la carrière CECCON de Chavanod, qui représenterait un trafic minimal de 80 camions/jour d’environ 40 tonnes à pleine charge ;

les huiles bitumeuses (trafic journalier non précisé).


Pour atteindre le site des marais noirs, ils emprunteraient le rond-point d’entrée de la zone commerciale du Grand Epagny où se situent les voies de sortie des pompiers.

Les livraisons en partance de la centrale représentent également un trafic journalier, non précisé, mais s’il y a 125 camions minimum en entrée, il peut être évalué à 125 en sortie.

On en est donc au minimum à 250 camions/jour en plus sur la zone déjà surchargée.

Il faut ajouter les véhicules des employés, et l’on arrive au chiffre qui nous a été communiqué de 655 véhicules /jour en plus sur la zone.


Sur zone, à proximité immédiate du grand Epagny et des habitations, l’activité de la centrale c’est :

Les matières premières (huiles bitumeuses et extraits de roches, sables, graviers, gros granulats), une fois arrivées vont être pesées puis déchargées des camions pour les opérations de concassage et criblage. Tout d’abord, ces matières passent aux postes de concassage et criblage primaires puis criblage des concassés secondaires, puis criblage des concassés spécifiques pour enrobage, puis criblage des graviers roulés et traitement des sables par cyclone. Toutes ces manipulations ayant pour objet d’obtenir la taille de granulats adéquate. Ces activités génèrent beaucoup de poussières et de bruit. 


La fabrication des enrobés (à chaud) consiste ensuite à sécher et à chauffer les granulats, puis à les malaxer avec du bitume (les brûleurs fonctionnent souvent au fuel lourd). 

Cette opération produit des gaz de combustion autrement dits des fumées toxiques, très nauséabondes et dangereuses pour la santé et l’environnement.

Cette activité produit également des poussières du fait du mode de transport et de traitement.


Le concassage, le criblage, l’utilisation d’engins et d’appareils puissants vont provoquer de fortes nuisances sonores, censées être absorbées par un système de capotage de l’ensemble des installations (à vous de faire confiance aux seuls concepteurs du projet…).

Les produits obtenus seront directement rechargés dans les camions pour repartir à nouveau via la voie rapide sur le contournement d’Annecy déjà surchargée pour se diriger vers les sites d’application.

Le traitement des boues s’effectuerait sur place dans de grands bassins de décantation. On est quand même très proches du Nant de Gillon, petit affluent du Fier.


Pour les besoins du site, une réserve de carburant est prévue sur site. Cela ajoute un élément supplémentaire à la dangerosité de ce type de complexe industriel, fréquemment sujets à des accidents, épandage de produits toxiques ou explosions




Pour la mairie de Poisy, l’intérêt est principalement financier puisque l’installation de la centrale rapportera 3 200 000€ sur 30 ans.


Quel est l’impact réel du choix du maire de Poisy pour ses citoyens et ceux des communes proches ?


DANGER SANITAIRE, ECONOMIQUE ET ECOLOGIQUE :

– Pour les enfants des plus petits aux plus grands, les personnes âgées

– Pour tous les habitants, les commerçants et clients du Grand Epagny

– Atteinte à la biodiversité, nappe phréatique et cultures

– Dépréciation immobilière pour tous les habitants sur un rayon de 3 kms et pertes économiques pour les commerçants

– Risque d’accidents d’usine (l’ARIA a recensé depuis 1992, 20 incendies, 14 rejets de matières dangereuses et 5 explosions pour ce type d’installations)


Le futur site est prévu en face de la zone commerciale d’Epagny au même niveau que l’entreprise Dunoyer.

Et nous n’oublions pas le futur projet Open Sky prévu a quelques centaines de mètre de la centrale à bitume ?

Comment un projet à vocation commerciale et à l’approche résolument Minergie ECO peut il être compatible avec cette catastrophe écologique…



Ce choix d’installation de centrale est irresponsable de la part de nos élus au regard des risques pour la santé des citoyens.

NE LES LAISSONS PAS NUIRE A NOTRE SANTÉ
NE LES LAISSONS PAS NUIRE A NOTRE SECURITÉ
NE LES LAISSONS PAS AGGRAVER LE TRAFIC

Agissons pour stopper ce projet dangereux
et assurer à nos enfants un avenir où respirer ne tuera pas !

Signez notre pétition en ligne :