2 réflexions sur “Article paru le 18/04/2019 dans l’Essor Savoyard”

  1. Ce lieu des Marais noirs devient un vrai dépotoir… Décharge. Concassage (qui produit, surtout en été, des nuages de poussière passant « sous le nez « des habitants situés RIANT COTEAU le vent nord ouest étant dominant. Le village de Gillon puis la ville de Meythet sont ensuite aux premières loges). Maintenant il est question de Centrale à bitume… Cela devient insupportable avec le flux des voitures se rendant dans la zone d’Auchan viendra s’ajouter la noria des camions pour la livraison de ce bitume.
    Incroyable que les mairies accordent des permis de construire de telles zones tout à côté de zones résidentielles. sans sourciller ni états d’âme. La première réaction venant à l’esprit est : Mettez cela à côté du terrain de foot à Poisy !
    J’adhère complètement à ce collectif contre le projet.

  2. Rejeter en masse des fumées polluantes et très toxiques est non seulement autorisé pour ces entreprises, mais aussi gratuit, car ces entreprises étant exonérées de la taxe sur les activités polluantes ! qui paie ? la population qui veut juste vivre !
    Derrière cet incroyable cadeau accordé, les élus locaux qui le soutiennent se sont lancés dans une croisade anti-écologique où s’invitent dogmatisme, clientélisme et potentiels conflits d’intérêt, tout en faisant croire que ce type d’usine ne pollue pas car sous bulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *